Des chercheurs, acteurs d’ONGs et des chefs traditionnels étaient réunis en atelier le vendredi 17 mai dernier à Lomé, pour parler de la collecte des données statistiques sur la production des déchets solides et liquides.

Inscrit dans le cadre du projet d’amélioration du système d’information environnementale au Togo (PASIET), c’est en réalité une rencontre de renforcement de capacités qui devrait permettre aux participants d’aider plus tard, à l’harmonisation de la liste des déchets au Togo en vue de leur valorisation. Les déchets recyclés et transformés ne pourraient plus être une source de création de richesse.

Les détails sur le sujet à lire dans le reportage.

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp