L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE Togo) appelle à la définition de façon stricte des niveaux de contenu faible (LPCL) en Polluant Organiques Persistants (POPs) dans les conventions de Bâle et de Stockholm. L’information a été donnée ce jeudi 14 mars à Lomé lors d’une conférence de presse au siège de cette ONG.

A quelques semaines de nouvelles rencontrent sur ces deux conventions sus mentionnées en effet, l’ANCE Togo pense que les délégués qui y seront, ont l’obligation d’avancer et de défendre les limites des POPs en matière de déchets basés sur la protection de la santé et de l’environnement. Les POPs retrouvés en réalité, sont à la fois dangereux pour la santé humaine qu’à l’environnement. Les précisions à suivre dans le reportage.

Chris. A

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp