Le Togo tout comme les autres pays du continent africain, a célèbré ce jeudi 25 juillet 2019, la 4ème Journée Africaine des Mers et des Océans. Elle a essentiellement pour but, la sensibilisation du grand public sur le rôle crucial joué par les océans dans la vie quotidienne des êtres vivants, ainsi que des différents moyens destinés à leur protection.

Les participants

Si ” La protection de la biodiversité marine au delà de la juridiction nationale ainsi que la promotion de l’économie bleue” est le thème choisi par l’Union Africaine pour cette édition, le Togo a quant à lui retenu, “l’économie bleue durable” qui rappelle outre la Plan National de Développement (PND), l’axe 2 de la statégie nationale pour la mer et le littoral comme thème au plan national pour cette célébration. C’est donc à juste titre que le Haut Conseil de la Mer (HCM) a tenu à organiser en ce jour, un atelier de sensibilisation de toutes les parties prenantes reconnues dans la préservation des mers. Il s’est entre autres agi, de les amener à connaitre les richesses que regorgent les océans et les mers, à adopter des comportements écologiques en matière de production et de consommation. Pour se faire, il a été partagé avec les participants, l’état des lieux sur l’érosion côtière au Togo, la protection des écosystèmes marins et côtiers au Togo et enfin, le cadre de mise en oeuvre de l’économie bleue au Togo.

La célébration de cette journée selon le ministre le l’environnement, dont le discours a été prononcé par son collègue en charge de l’agriculture, Noêl Bataka, permet a son département dans le cadre de l’Action de l’Etat en Mer (AEM), d’informer les différents acteurs du secteur maritime sur les enjeux du péril marin, de susciter l’envie d’adopter un <>, et de donner des pistes d’action qui déterminent adultes et jeunes à agir individuellement et collectivement pour une meilleure gestion des ressources marines.

<< La journée africaine des mers et des océans se veut être un cadre où tous les acteurs du monde maritime du continent et dans chaque Etat de l’Union africaine se retrouvent pour réfléchir et échanger sur l’avenir maritime du continent, sur les grands défis qui se posent à eux et comment les relever>>, a rappellé le Ministre Conseiller pour la Mer, Stanislas Baba, avant de lancer cet appel: << il nous revient alors de garder nos océans, nos mers et côtes en bonne santé. Aujouir’hui et tous les jours, faisons notre part pour protéger les océans pour les générations futures>>.

Occupant plus des deux tiers de la superficie du globe, les océans offre un certain nombre de bienfaits à l’humanité, notamment la pêche, l’énergie, le tourisme, les transports maritimes sans oublier la régulation du climat le piégeage du carbone et aussi, la biodiversité marine.
Un nettoyage de la plage est prévu pour le samedi 27 juillet prochain et sera l’activité apothéose dans le cadre de la célébration de ladite journée.

La rédaction

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp