En conférence de presse le lundi 8 octobre dernier, la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) est revenue sur l'usage de matériels périmés au CHU S.O de Lomé ; une information révélé  par nos confrères du bihebdomadaire l'Alternative dans sa parution Nº 731 du vendredi août 2018. Après plusieurs démarches au nombre desquelles, l'interpellation de l'ordre des médecins de France où le principal inculpé, le Dr Guy Alovor opère, ou les visites rendues à certains des patients à qui ces implants ont été utilisés, la LCT, organisation qui défend le droit des consommateurs appelle désormais les autorités togolaises à ouvrir une enquête judiciaire afin de situer les responsabilités dans cette affaire, qui est en réalité, un scandale dans le monde de la santé.
C. A
"/>
ECO CONSCIENCE TV
Pour des citoyens eco-responsables
En conférence de presse le lundi 8 octobre dernier, la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) est revenue sur l’usage de matériels périmés au CHU S.O de Lomé ; une information révélé  par nos confrères du bihebdomadaire l’Alternative dans sa parution Nº 731 du vendredi août 2018. Après plusieurs démarches au nombre desquelles, l’interpellation de l’ordre des médecins de France où le principal inculpé, le Dr Guy Alovor opère, ou les visites rendues à certains des patients à qui ces implants ont été utilisés, la LCT, organisation qui défend le droit des consommateurs appelle désormais les autorités togolaises à ouvrir une enquête judiciaire afin de situer les responsabilités dans cette affaire, qui est en réalité, un scandale dans le monde de la santé.
C. A

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp