ECO CONSCIENCE TV
Pour des citoyens eco-responsables

Les travailleurs dans la filière bois sauvages dans le secteur forestier au Togo dont les produits ( bois de vène ou faux teck) ont été interdits de commercialisation depuis juin 2016 par un moratoire du gouvernement togolais, étaient en conférence de presse ce 22 mai 2018 à Lomé, afin éclairer l’opinion nationale sur les résultats issus de leurs négociations avec le gouvernement sur le sujet et les perspectives d’avenir.
Ainsi, après des tractations avec le premier ministre et ensuite trois ministres du gouvernement actuel en septembre dernier, la mise sur pied d’un comité de travail devrait leur permettre d’espérer une fin heureuse à leur requête, celle de voir libérer les madriers de faux teck existants avant le moratoire et qui sont dans des conteneurs au port de Lomé, dans les dépôts à Lomé et dans les postes de gendarmerie.

N’ayant toujours aucune suite favorable pour la formation dudit comité jusqu’à lors, ils supplient de nouveau le gouvernement à accorder une attention particulière à leur situation socio-économique désastreuse actuelle pour faire avancer le dossier. Aussi, (…)

La suite dans le reportage…
C.A

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp