Coup de tonnerre à la COP 24 ! Selon une information parvenue aux médias sur place dont votre chaine Eco conscience TV, la société civile et les ONG participant à la conférence sur le changement climatique en Pologne ont dévoilé aujourd’hui des infographies montrant les sponsors de l’industrie des combustibles fossiles dans ce que l’on pourrait qualifier de “conflit d’intérêts”.
Les groupes sont unanimes sur le fait que les grands pollueurs ne peuvent pas proposer de solutions à la conférence sur le climat axée sur la fin de l’extraction des combustibles fossiles.

L’INTEGRALITE DE LEUR REACTION.

Alors que les négociations dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en Pologne se réchauffent, Corporate Europe Observatory et Corporate Accountability ont publié une nouvelle infographie qui expose ce qu’ils qualifient de «façade verte» par les sponsors de la conférence.Quelques jours seulement avant le début de la conférence à Katowice, la présidence de la COP a annoncé qu’un certain nombre de ses sponsors seraient issus des industries du financement du charbon, du gaz et des combustibles fossiles.

Des groupes de défense de la justice climatique, notamment Corporate Accountability et Friends of the Earth International, ont averti que la présence dominante de l’industrie des combustibles fossiles par le biais du commerce et d’autres groupes sapait les pourparlers et prônait de fausses solutions à la crise climatique. L’infographie indiquait que le slogan des négociations sur le climat – Black to Green rend bien compte du fait que les sponsors des grands pollueurs s’enveloppent dans une stratégie de marque verte alors que leur activité principale consiste à déterrer et à brûler du charbon, du pétrole et du gaz, ce qui est incompatible avec l’Accord de Paris et une planète vivable. A ce titre,
Sriram Madhusoodanan, directeur adjoint des campagnes chez Corporate Accountability, a déclaré: «Le fait que Big Coal finance les négociations en vue de résoudre la crise climatique mondiale est absolument inacceptable. Les grands sponsors du pollueur comme JSW (Grande entreprise d’extraction du pétrole en Pologne) peuvent non seulement utiliser le sponsoring pour blanchir leurs images, mais le sponsoring leur achètera probablement l’accès aux discussions eux-mêmes, ce qui constitue un conflit d’intérêts considérable. C’est comme une réunion de politique de contrôle des armes à feu payée par la National Rifle Association. Ou des conférences sur la santé publique financées par Big Tobacco.

Un tel parrainage soulève de sérieuses questions sur les achats d’accès et d’influence que le parrainage peut acheter et risque de remettre en question la légitimité de ces discussions avant même qu’elles ne commencent. Les gros pollueurs n’ont pas leur place pour financer ou participer aux négociations sur le climat de l’ONU en cette période. C’est précisément pour cette raison qu’un mouvement mondial a lancé les revendications du peuple et a spécifiquement appelé les gouvernements à protéger les pourparlers de toute ingérence du grand pollueur ».
Pour Akinbode Oluwafemi de l’Action pour les droits de l’environnement des amis de la Terre au Nigeria, «le fait que les entreprises commanditaires des discussions appartiennent à la même industrie polluante responsable de la crise climatique laisse planer un doute sur les orientations des discussions. Les revendications du peuple sont explicites sur la nécessité d’exclure les grands pollueurs des discussions. Aucun autre moyen ne mènera à des résultats favorables aux gens »

Les infographies répertorient huit entreprises qui parrainent la COP24. Il s’agit de Tauron Polska Energia SA – le deuxième producteur et fournisseur d’électricité du charbon et du gaz en Pologne, JSW – l’un des plus grands producteurs de goudron d’Europe, Polska Grupa Energetyczna – la plus grande entreprise du secteur de l’énergie, et PZU – le principal assureur du charbon polonais du secteur.La PKO Bank, l’un des plus importants bailleurs de fonds du secteur des combustibles fossiles, PGNiG, est l’une des principales entreprises de gaz. Grupa LOTOS S.A – spécialisée dans l’extraction et le traitement du pétrole brut, et PKN Orden – le plus grand conglomérat de pétrole et le détaillant d’essence en Pologne.

Chris AGBEDINOU, Katowice pour Eco conscience TV

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp