À quelques heures de l’ouverture du dialogue inter-togolais, 7 organisations de la société civile togolaise (WANEP-Togo, la CNSC, l’acat-togo, le CACIT, le RESPFECO, la CEJP, le PAOET) sont montées au créneau ce mercredi 14 février 2018 pour interpeller la conscience citoyenne et patriotique des parties prenantes audit dialogue. Tout en saluant l’initiative de tous les acteurs d’aller à ce 27ème dialogue politique, elles invitent les uns et les autres à des négociations constructives qui peuvent garantir aux citoyens togilais une relance effective de la vie sociale, économique et politique, ceci pour l’épanouissement de tous.

La définition claire d’une feuille de route consensuelle et au respect des accords conclus ; la mise en place d’un comité de suivi des recommandations du dialogue qui doit régulièrement produire des rapports publics informant sur les avancées dans la mise en oeuvre des accords ; le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales sont entre autres, les ententes exprimées par ce regroupement d’OSC pour une sortie de crise durable au Togo. Elles comptent enfin peser de leurs poids avec des propositions à soumettre aux protagonistes et aux médiateurs lors des pourparlers.

Plus de détails dans le reportage…

Chris AGBEDINOU

Partager sur les réseaux

Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
WhatsApp